Projet d’établissement

titre-projet-etablissement

Le fonctionnement d’une Maison de Retraite est encadré par la loi. Pour pouvoir accueillir des personnes dépendantes, l’Ehpad doit signer une convention tripartite avec le Conseil Général et l’ARS. Cette convention, signée pour cinq ans, définit les conditions de fonctionnement de l’établissement sur le plan financier mais aussi sur la qualité de la prise en charge des personnes hébergées et des soins. Par ailleurs, chaque Maison de Retraite prend en retour des engagements d’amélioration et de développement de l’offre aux résidents et négocie le financement des mesures qu’elle envisage (recrutements, formation du personnel, aménagement des locaux, etc.). Elle s’engage alors dans un projet d’établissement qui définit les missions, les orientations, et les valeurs sur lesquelles les professionnels vont s’appuyer dans leur action quotidienne. Ce projet est élaboré en concertation avec les résidents, le personnel, les intervenants extérieurs, ainsi que les organismes de contrôle de la Maison de Retraite.

> PROJET D’ETABLISSEMENT

Le projet d’établissement a été finalisé en 2011 dans le cadre d’une démarche participative avec les professionnels et le Conseil d’Administration. Il a été présenté au CVS et validé par le Conseil d’Administration, il porte sur :

  • Les valeurs et missions
  • Le projet de soins
  • Le projet d’animation et de vie sociale
  • Les moyens humains
  • Les projets individualisés
  • Les fiches actions

Ce projet précise que « l’Etablissement Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes est un lieu ouvert, mais néanmoins sécurisé. C’est un établissement de proximité ayant pour vocation d’accueillir (à situation identique) prioritairement la population du secteur (commune, canton…) avec une attention particulière à l’environnement familial, au lien social à maintenir avec l’ancien cadre de vie des résidents ».
Certaines parties ont été retravaillées en équipe en 2012 dans le cadre du déménagement en raison entre autre de la redistribution architecturale en petites unités. Cela a été l’occasion de redéfinir les valeurs de l’établissement lors de réunions auxquelles ont été également associés les membres du Conseil d’Administration.

En 2013, les grands thèmes privilégiés ont été :

  • L’accompagnement des personnes présentant des troubles du comportement dans le cadre d’une maladie neurodégénérative. Ainsi un projet de Pôle d’Activité et de Soins Adapté (P.A.S.A) a été étudié conformément au décret 2007-92 du 24 janvier 2007 dès le début d’année 2012, et mis en place dès début septembre 2012, suite à l’autorisation de l’ARS reçue au cours de l’été et labellisé en 2013.
  • La poursuite de la formalisation systématique des projets personnalisés par les soignants référents
  • L’amélioration du service proposé par le prestataire de la restauration, tant sur le plan hôtelier (avec une formation spécifique du personnel de service), que qualitatif (avec mise en place d’une fiche individuelle des goûts et dégoûts pour systématiser les plats de substitution et conseils diététiques)

D’autres thèmes seront traités, notamment :

  • Une analyse des besoins de la population accueillie
  • Un thème sur la bientraitance
  • Le projet d’animation
  • Les partenariats (modalités et objectifs)
  • Un développement relatif à la qualité et à la gestion des risques